Avocat Bordeaux, credit, saisies, surendettement
09 67 00 56 39
Fax. 09 70 06 12 78
francois.deat@gmail.com
avocat bordeaux défense des particuliersDivorceAvocat surendettement des particuliers Bordeaux

« Les honoraires sont fixés selon les usages, en fonction de la situation de fortune du client, de la difficulté de l’affaire, des frais exposés par l’avocat, de la notoriété et des diligences de celui-ci ».

Extrait de l’article 11 du Règlement intérieur national de la profession d’avocat

Il existe bien une prise en charge par la solidarité nationale des dépenses d’avocat et des autres auxiliaires de Justice (huissiers et notaires),  l’aide juridictionnelle,  mais celle-ci est réservée aux justiciables les plus démunis.

Les couples issue des classes moyennes, qui souffrent  déjà financièrement de la séparation matérielle, doivent également supporter le coût judiciaire sans aucune aide de l’Etat.

C’est pourquoi j’ai établi une répartition tarifaire de mes prestations d’assistance et de représentation devant le juge aux affaires familiales, afin que le recours à un avocat ne devienne pas un obstacle à la séparation.

Lorsqu’il s’agit d’un divorce contentieux et que le conjoint défendu par le Cabinet perçoit un revenu net individuel de 2 000 euros  par mois, une convention d’honoraires préférentielle lui est proposée.

Son montant est  tarifé à 950 euros TTC.

Si les conjoints se sont entendus sur le principe du divorce et toutes ses conséquences, aussi bien concernant les enfants à charge que sur le sort du patrimoine commun et qu’ils choisissent la procédure de divorce par consentement mutuel, une même convention est proposée, tarifée à 550 euros TTC par époux.

Au-delà de ce seuil, les honoraires seront librement négociés avec le client mais ils seront nécessairement fixés  en tenant compte des revenus et du patrimoine des époux et feront l’objet d’une convention d’honoraires permettant une totale prévisibilité du coût de la procédure.

En toute hypothèse, des honoraires de résultat pourront être demandés en cas d’obtention d’une prestation compensatoire et/ou de dommages et intérêts, selon le barème dégressif suivant.

  • Jusqu’à 15 000 euros 10 % TTC
  • Entre 15 000 et 50 000 euros 8 % TTC
  • Entre 50 000 et 100 000 euros 6 % TTC
  • Au-delà de 100 000 euros 4 % TTC
ATTENTION
Méfiez vous des sites qui vous proposent des divorces « clé-en-main » à des tarifs imbattables, sans rencontre physique.
Assurez vous d’avoir affaire à un Avocat inscrit au Barreau, l’exercice illégal de la profession est malheureusement devenu banal.